COSYS LEPSIS Afficher le menu principal

LEPSIS

Laboratoire Exploitation, Perception, Simulateurs et Simulations

Missions

Depuis sa création le 1er janvier 2009(1), le LEPSiS (Laboratoire Exploitation, Perception, Simulateurs et Simulations) contribue à la production de connaissances et d’outils pour observer les usagers de la route et de la rue (principalement les automobilistes, les cyclistes et les piétons) dans leurs déplacements, analyser leurs comportements individuels en interactions avec l’infrastructure, le véhicule et les autres usagers, et mettre au point des solutions innovantes pour améliorer leur mobilité.

Les activités de recherche et de développement du LEPSiS répondent au Défi n°1 de la stratégie scientifique à 10 ans de l’Ifsttar (précisée en 2016) : analyser et innover pour une mobilité durable et responsable. Elles se situent pour l’essentiel dans l’Axe 1 du contrat d’objectif et de performance 2017-2021 de l’institut : transporter efficacement et se déplacer en sécurité.

(1) Le LEPSiS résulte de la fusion entre la Division Exploitation, Signalisation, Éclairage du LCPC et l’unité de recherche Modélisations, Simulations et Simulateurs de conduite de l’INRETS. Il a été rejoint quelques années plus tard par l’équipe Perception du Laboratoire de Psychologie des Comportements et des Mobilités.

Enjeux

L’efficacité des transports et la sécurité des déplacements sont deux aspects importants dans les transitions auxquelles notre société doit faire face : la transition démographique (vieillissement de la population) et la transition climatique (augmentation de la fréquence des événements météorologiques extrêmes), auxquelles répondent la transition écologique (développement des modes doux, réduction des empreintes) et la transition numérique (systèmes de transport intelligents et communicants, objets connectés).

Ces transitions modifient progressivement et profondément les usages de la route et de la rue, et complexifient le système de transport. Les espaces routiers et urbains doivent notamment s’adapter pour favoriser les modes doux et actifs de déplacement promus par le ministère de la transition écologique et solidaire, pour faciliter les déplacements des personnes âgées dont la demande de mobilité augmente, et pour accueillir les véhicules autonomes qui semblent devoir se généraliser dans les prochaines décennies.

 

 

Direction


Eric DUMONT